Liqcreate Hazard Glow

Résine Glow-in-the-Dark, pour les imprimantes 3D SLA et DLP.

  • Rechargeable
  • Idéale pour les environnements sombres
  • Surface lisses
  • Pour les imprimantes 3D SLA et DLP open source
  • 59,99 € (24,00 € / 100 g)

Prix TTC dont 20% de TVA Hors frais d'envoi

Encore 1 exemplaire en stock

Livraison le lundi, 29. juillet: Commandez avant lundi jusqu'à 11:00 heures.

Ajouter à ma liste d'envies

Art. N°: LIQCR-LHG00250, Contenu : 250 g

Code-barres EAN : 8719326277561

  • Rechargeable
  • Idéale pour les environnements sombres
  • Surface lisses
  • Pour les imprimantes 3D SLA et DLP open source
250 g: 59,99 € (24,00 € / 100 g)
1000 g: 179,99 € (18,00 € / 100 g)

Informations & données techniques :

Art. N°: LIQCR-LHG00250
Fabricant N° : LHG00250
Marques (Fabricants) : Liqcreate
Contenu : 250 g
Types de produits: Resin
Couleur du filament : Glow-in-the-Dark
Poids net : 250 g, 1000 g

Description

Liqcreate Hazard Glow est le premier matériau luminescent conçu pour les imprimantes 3D SLA et DLP dans le champ 385-405 nm. Ce matériau a été optimisé pour obtenir l'effet de brillance le plus élevé possible. En même temps, il reste facile à imprimer.

Les polymères de Liqcreate Hazard Glow peuvent être activés avec quasiment n'importe quelle source de lumière : c'est surtout en cas de rayons UV intenses ou de lumière solaire élevée qu'il offrent un rendu particulièrement lumineux.

En raison de ses beaux effets verts-lumineux, ce matériau convient à une multitude de créations devant briller dans le noir.

Consignes de sécurité et avertissements

Questions & Réponses sur : Liqcreate Hazard Glow

Posez votre question pour recevoir une réponse des clients ayant déjà acheté ce produit. Sinon, n'hésitez pas à écrire à notre service clientèle via notre formulaire de contact.

Evaluations du produit

3,0 sur 5 étoiles
1 (50%)
0 (0%)
0 (0%)
0 (0%)
1 (50%)

2 évaluations

Il n'y a pas encore de commentaires en français, mais 1 évaluation a été écrite dans une autre langue.


La première imprimante 3D industrielle est déjà apparue dans les années 80, lorsque les premiers programmes de CAO (conception assistée par ordinateur) ont été lancés.