BROZZL Heatbreak Bi-Métal V6

Pour des opérations d'impression plus fluides sur votre imprimante 3D.

19,99 €

(Prix TTC dont 20% de TVA - Hors frais d'envoi)

Contenu : 1 pcs

Livraison jusqu'au mardi, 02. juillet, si vous passez commande avant le mercredi à 00:00.

En stock

Livraison gratuite vers France à partir de 54,90 €.
Plus d'informations sur l'envoi et la livraison

Caractéristiques et avantages

  • Alliage de cuivre et alliage de titane
  • Rugosité ≤ Ra0.4
  • Surface extrêmement lisse
  • Permet des températures d'impression plus élevées
  • Meilleure résistance à l'usure

Art. N°: SCH-4030301, Contenu : 1 pièce, Code-barres EAN : 9120099289801

Informations & données techniques :

Description

Le heatbreak bimétallique de BROZZL est composé de deux métaux à la conductivité thermique différente : un alliage de cuivre et un alliage de titane. Alors que l'alliage de titane réduit la conduction thermique vers le haut, le cuivre accélère la dissipation thermique vers le bas. Il permet d'imprimer à une température allant jusqu'à 500 °C et évite efficacement le colmatage du chemin du filament grâce à sa paroi intérieure lisse.

Caractéristiques principales :

  • Alliage de cuivre et alliage de titane
  • Plus résistant à l'usure qu'un heatbreak en acier inoxydable
  • Pour une impression plus fluide
  • Paroi intérieure très lisse
  • Réduit le fluage thermique
  • Zone de fusion élargie
  • Température d'impression jusqu'à 500 °C

Comment fonctionne un heatbreak bi-métal ?

Le heatbreak est considéré comme la partie de liaison entre l'extrémité "chaude" et l'extrémité "froide" du hotend et est utilisé pour former une zone de transition entre le matériau fondu et le filament qui alimente la buse.

Si cette zone de transition précise n'est pas présente, le filament a tendance à se ramollir prématurément et finit par bloquer le chemin du filament. Un fluage thermique peut alors apparaître.

La plupart des heatbreaks sont en métal avec un tube PTFE à l'intérieur. Ce tube isole le filament de la chaleur avant qu'il n'atteigne la buse. Un heatbreak doublé de PTFE est donc bien adapté aux impressions PLA, celles-ci ne nécessitant pas de températures élevées. Cependant, un heatbreak entièrement métallique vous permet d'imprimer à des températures plus élevées sans vous soucier du tube PTFE ou des vapeurs dangereuses.

Un heatbreak bimétallique réduit non seulement les problèmes fondamentaux d'un tube en PTFE, mais il présente également des avantages qu'un heatbreak entièrement métallique en acier inoxydable ne peut égaler.

Questions & Réponses sur : BROZZL Heatbreak Bi-Métal V6

Posez votre question pour recevoir une réponse des clients ayant déjà acheté ce produit.

  • Vous confirmez qu’il n’y a pas besoin de tube PTFE sur ce modèle et qu’il est compatible des corps de chauffe E3D pour une Prusa MK3S+ ? En vous remerciant.

    1 réponse, la dernière datant du 15 mars 2023

  • Bonjour, je cherche pour un diametre de filament de 2,85mm, cette pièce est pour quel diametre ?

    1 réponse, la dernière datant du 17 janvier 2023

Evaluations du produit

avis en français à propos du produit BROZZL Heatbreak Bi-Métal V6

4 évaluations écrites dans d'autres langues

4,0 sur 5 étoiles
5 étoile(s)
4 (57%)
4 étoile(s)
1 (14%)
3 étoile(s)
1 (14%)
2 étoile(s)
0 (0%)
1 étoile(s)
1 (14%)

7 évaluations

Il n'y a pas encore de commentaires en français, mais 4 évaluations ont été écrites dans d'autre langues.


Produits similaires :

  • placeholder
  • placeholder
  • placeholder
  • placeholder

Les clients qui ont acheté Heatbreak Bi-Métal V6 ont également acheté :

  • placeholder
  • placeholder
  • placeholder
  • placeholder